Les cadeaux du hasard.

Le hasard est camarade, il chante il caresse, vous lui tournez le dos, il s’invite aussitôt et vous pince les fesses tsss tsss, vous croyez trouver, il vous souffle dans l’oreille quelque grossièreté, vous croyez maitriser, l’ennui se glisse, le

Confinement.

Coincés, on se regarde vivre, au ralenti, dans le silence de la ville. On tourne en rond, on s’occupe, on interroge sa vie .

Belleville , dernière station.

Ça commence comme le goût de vivre et l’envie du bonheur, une lutte pour sauver un quartier, sa façon de vivre et d’ouvrir sa porte aux voisins, on n’oublie ni la lèpre des murs ni la misère, on veut juste

Coeur d’acier

Un anniversaire, 40 ans, fichtre ! La ville de Longwy nous fait l’honneur, à Alex Jordan et moi, de nous appeler Messieurs et de présenter quelques unes de nos photographies réalisées voici 40 ans en Lorraine et à Paris lors de la

Claude Baillargeon

Claude Baillargeon, l’ami graphiste, poète et photographe, nous a quitté voici 3 ans, Au jeu du « Je me souviens », les soirées à refaire le monde, dans son atelier du Faubourg Saint-Antoine, puis à Hermet, en Mayenne, au milieu des bois,

Mon blog

Je vais raconter ici les moments, les rencontres qui ont bouleversé ma vie, coups de cœur, colères,  amours,  amitiés, je les raconterai petit à petit, comme elles viennent ou me reviennent. J’essaierai leur partage avec mes mots et mes images ,