Perdre la tête (Alzheimer)

Pour l’association France Alzheimer. 2002

Une exposition, un portfolio, un catalogue conçus par le graphiste Olaf Mühlmann.

Les malades alzheimer s’enfoncent lentement. Comment les retenir ?

Entre présence et disparition, entre douleur et tendresse.

Que dire, quelles images faire de ce désastre, de ces couples , de ces familles rongés par la maladie.

Et la lutte pour continuer à vivre et aider celui ou celle que nous aimons à rester auprès de soi, à garder la tête hors de l’eau, avoir quelques plaisirs, quelques bonheurs, nous qui avions pensé vieillir ensemble.

La légitimité du photographe va être d’essayer de réaliser la mémoire de cette maladie qui la détruit, de rendre compte de ce combat où quelquefois un regard qui s’allume, le geste d’une main, un sourire qu’on n’attendait pas vont être comme autant de petites victoires venant remercier tous ceux qui sont autour, accompagnant et soignant les malades, chacun avec sa patience et son amour.

Et son humilité.